Brand Logo

Blog



Nouvelles publications :

«Chants populaires du monde»
Trois nouveautés dans la série «Chants populaires du monde» Greensleeves: la mélodie bien connue de la Renaissance en langue anglaise et reprise comme chant de Noël en français, ainsi que les 16 variations sur un ground. Nuit de Lumière: un chant de Noël traditionnel de la Pologne. Douce Nuit: le chant de Noël incontournable en langue allemande de F.X. Gruber «Stille Nacht».

«Musiques sacrées»
Salve Regina: le ton simple -attribué à Henri Dumont- qui est chanté traditionnellement à la fin de la prière du rosaire. Pour accompagner le chant et une improvisation très douce à partir de cette mélodie si connue.

Ave Maria de Bach/Gounod
Le fameux Ave Maria que Gounod a composé à partir d'un prélude de Bach. Ce premier morceau initie une autre série autour des musiques sacrées.

Pour la technique instrumentale
Technique créative avec système: sans partition, des exercices pour développer la dextérité des 5 doigts. Pour se sentir un jour comme un poisson dans l'eau avec son instrument. Pas à Pas 5: la suite des Pas à Pas, avec les 5 groupements liés à 5 doigts. Pour ceux qui ont traversé les éléments de technique du Pas à Pas 4. Et avec cette publication, le prochain Pas à Pas 6 est déjà en préparation!



Nouveau CD : Lumière vivante

Chants de Hildegarde de Bingen et improvisations

Un nouveau CD avec 5 chants de Hildegarde de Bingen chantés par Margarida Barbal et accompagnés au psaltérion par Catherine Weidemann. Ces 5 pièces pour psaltérion 12/7 sont issues de ces chants magnifiques. Une nouvelle série de partitions qui nous invitent à découvrir le monde sonore visionnaire de la sibylle du Rhin.




Pluies d'étoiles

Les sons cristallins du psaltérion accordé en pentatonique dans unjardin japonais ... Comme peu d'instruments, le psaltérion accordé en pentatonique ouvre des espaces sonores tout à fait particuliers où l'improvisation peut se déployer et s'épanouir.

Une pièce de l'album "Roses en hivers"composée et jouée par Catherine Weidemann.





CATHERINE ... ET SA MANIÈRE DE JOUER LE PSALTÉRION

Volutes d'été : titre de la pièce et d'un CD publié aux éditions Psalmos, et interprété au psaltérion par Catherine Weidemann. Ces compositions originales dessinent quelques facettes de la flamme vigoureuse de la vie qui transmet sa force paisible et inlassable à tout être.





Lorsque la cheville ne tient plus l'accordage

Une cithare peu jouée et peu accordée présente à un moment donné un problème majeur : les chevilles qui permettent d'accorder les cordes deviennent dures, ou au contraire, ne tiennent plus l'accordage. Dans ce cas, le pas de visse du métal ne „mord“ plus dans le bois. Que faire ? La première solution, après voir bien abaissé la corde, est de faire tourner la cheville dans son espace en l'enfonçant. Mais parfois, cette solution n'est pas suffisante. Cette vidéo montre une autre solution pour augmenter la surface de frottement entre le métal et le bois. Un papier de verre très fin (1000) est utilisé.



Nouvelles publications :

Corps en jeu
est désormais publié ! Il s'agit d'une analyse détaillée et très fine du jeu du psaltérion et de la cithare accords. Un indispensable pour celles et ceux qui veulent affiner leur jeu et découvrir de nombreux détails pour améliorer leur technique instrumentale.

El cant dels ocells
Un chant de Noël traditionnel de la Catalogne. Le premier d'une nouvelle série de partitions autour des musiques populaires du monde.

Ave Maria de Bach/Gounod
Le fameux Ave Maria que Gounod a composé à partir d'un prélude de Bach. Ce premier morceau initie une autre série autour des musiques sacrées.

Apprendre,

en osant la confiance avec son instrument

Pour un bon nombre d'adultes amateurs, le « prof », c'est celui qui sait comment jouer. L'élève, celui qui ne sait pas et qui vient donc apprendre ce qui est juste et faux, ou ce qui est bien et mal dans sa manière de faire.

Cette vision de la pédagogie, où l'élève doit emmagasiner le maximum et acquérir ce que le prof a déjà acquis, n'est que partiellement juste. Car apprendre, c'est construire sur un potentiel qui est déjà là. C'est faire sien -sans se perdre- en intégrant du nouveau dans ce que je suis et ce que je sais déjà, par une série de prises de conscience pour changer des détails. C'est un chemin vers soi, où ce n'est pas le prof qui doit être content de moi, mais moi-même qui doit me sentir en progression, dans la joie d'évoluer. Et quand je bute sur une difficulté, le prof devrait être là pour me dire comment la surmonter : observer les détails, aider sans juger, simplement accompagner jusqu'à la prochaine étape.

Parfois, dans les groupes de citharistes, ou après avoir joué en public, une personne bien intentionnée critique ou fait une remarque sur un manque incontestable : « Tu n'as pas de rythme », « tu n'as pas un beau son », « tu ne joues pas juste »... Comment y remédier n'est bien sûr pas mentionné ! Est-ce que cette personne le sait même elle-même ? Pas sûr. Mais ce défaut est dérageant et propulse celui qui l'a dans une position fortement inconfortable. La confiance en soi et la joie de jouer en prennent un méchant coup !

Les problèmes rythmiques ont sans doute la palme du découragement. Que faire quand il n'est pas possible de jouer avec les autres ? Et après une remarque désobligeante, comment travailler pour retrouver la confiance ébranlée, comment ne pas être l'otage du jugement d'autrui ?

Ceux qui jouent toujours seul ne sont pas forcément mieux lotis. Que faire lorsqu'un regard extérieur bienveillant est manquant, lorsqu'on a l'impression de tourner en rond et de ne plus progresser ? Lorsque le doute mine la bonne volonté ? Lorsque la joie n'arrive plus à émerger ?

Apprendre est intimement lié à « se construire » ̶ parfois même à « se re-construire » ̶ à « évaluer ses manques dans l'ensemble de l'édifice de ses compétences », à « faire le point sur ses acquis pour en acquérir des autres », à « imaginer un nouveau chemin d'apprentissage façonné à ses besoins ». Car chacun a en soi des potentialités qui ne demandent qu'à éclore. Et parfois, certaines montagnes sont même vites surmontées.

Sincèrement, pour moi qui suis prof, est-ce différent ? Ne dois-je pas aussi faire ce travail intérieur pour comprendre humblement mes difficultés techniques ? Et surtout, ne dois-je pas également imaginer des solutions à mes problèmes très concrets dans les partitions ? Prof ou élève, le chemin est le même. Alors, marchons ensemble sans juger, avec la joie de la découverte et de l'exploration, dans cet intime « duo » entre mon instrument et moi-même. Jouer de la musique est indissociable d'une rencontre avec mon être profond. La confiance devrait être ma compagne de chaque instant sur ce chemin magnifique.

Citharistes : sondage en ligne !

Jusqu'au 10 avril 2015, tous les acteurs de la cithare sont invités à participer à un sondage anonyme. Par votre participation, vous pouvez influencer l'avenir associatif des citharistes.

Adhérents ou non des 'Amis de la Cithare', c'est l'occasion de vous exprimer sur ce que vous avez vécu, ce que vous voyez aujourd'hui, ce que vous désirez demain. L'analyse de vos réponses permettra d'affiner les propositions de la commission d'étude mandatée par l'association des 'Amis de la Cithare' lors de son assemblée générale du 26 septembre 2014.

La marche à suivre est très simple. Deux documents (ci-dessous) présentent les projets de la commission d'étude. Lisez-les attentivement, puis participez au sondage en ligne en cliquant ....

Mon point de vue - Articles à votre disposition

Accorder

Accorder un psaltérion. Les bases à connaître pour accorder facilement un psaltérion ou une cithare à accords. Accorder en pentatonique. Informations sur les modes pentatoniques et propositions pour accorder une cithare ou un psaltérion en mode pentatonique.

Technique instrumentale

Vers une technique en mouvement. Pour mieux comprendre les différences de technique entre buté et tiré. Principes de bases pour trouver de bons doigtés. Pour ceux qui veulent réfléchir les doigtés d’une partition.

Editions des partitions pour psaltérion

Critères d’édition des partitions pour la cithare à accords. Réflexion pour définir des critères permettant d’évaluer l’édition des partitions pour cithare à accords.

Théorie musicale

Le mode majeur et mineur. Pour mieux comrendre la construction de mélodies tonales simples. Connaissances de bases, niveau débutant. Les 7 modes diatoniques. Pour comprendre de manière simple et imagée la construction des 7 modes diatoniques et leurs transpositions. Le chiffrage des accords. Quels sont les différents chiffrages qui existent aujourd’hui? Les connaître pour les utiliser sans risque de confusion. Utilisation de la portée rythmique pour diversifier le jeu des accords. Cet article nécessite un minimum de connaissances théoriques.

Divers

Plaidoyer pour le pentatonique Paru dans la revue “Cithare et Harmonie” n° 85 Paix et psaltérion : quelle relation? Paru dans la revue “Cithare et Harmonie” n° 91